Jusqu'à 25 % de réduction sur nettoyeurs haute pression et accessoires. Promo valable du 18/7 au 24/7

Nettoyage et plus

Faire un poulailler soi-même : comment le construire ?

18 avril 2024

BLOG
Faire un poulailler soi-même : comment le construire ?

Sachez que construire un poulailler « soi-même » n’est pas une tâche particulièrement difficile pour les amateurs de travaux manuels. Bien entendu, il faut connaître les étapes et les éléments nécessaires à sa construction, tout en disposant des bons outils et matériaux. Dans cet article, nous allons voir comment réaliser un poulailler adapté aux poules et les éléments indispensables à un espace adéquat qui permettra aux poules de se protéger du froid, de dormir et pondre. 

 

Faire un poulailler soi-même : l’emplacement et la taille

Avant de vous lancer dans cette aventure, nous vous conseillons tout d’abord de vous informer auprès de votre municipalité pour savoir s’il existe des restrictions ou normes particulières à respecter pour un poulailler domestique. Même si vous vivez en immeuble, il est préférable de se renseigner au préalable sur cette possibilité et sur la manière de la mettre en pratique.

Lorsqu’on décide d’élever des poules dans son jardin, outre le fait de veiller à une hygiène et une propreté adéquates, il faut veiller à certains aspects comme la distance avec la maison des voisins. Si cette dernière doit être au moins de 10 mètres, il est tout de même recommandé de confirmer cette information auprès de la commune. 

Concernant les caractéristiques de la construction, le poulailler doit se composer de deux zones distinctes : le poulailler proprement dit, c’est-à-dire la structure dans laquelle les poules peuvent dormir et pondre, et un terrain clôturé pour gratter le sol en plein air. 

 

rete pe recinto pollaio fai da te

 

Les dimensions du poulailler doivent être adaptées au nombre de poules, c’est-à-dire qu’elles ne doivent être ni trop petites, ni trop grandes par rapport au nombre de poules présentes. Les indications sont généralement de l’ordre de 2 à 3 poules par mètre carré. Cependant cela peut varier en fonction de la taille de la race que nous allons élever, il est donc préférable de consulter un expert. 

La façade du poulailler doit être exposée au sud pour permettre aux rayons du soleil de l’atteindre toute la journée et de réduire ainsi le risque de développement de parasites ou de maladies.

L’emplacement de l’espace extérieur est tout aussi important puisqu’il doit contenir des zones ensoleillées autant que des zones ombragées. En ce qui concerne la base de l’espace extérieur clôturé, il est possible de recouvrir le sol de gravier pour faciliter le drainage des liquides et rendre l’environnement plus sain : vous éviterez ainsi la formation de boue, surtout en hiver.

 

Construire un poulailler : les éléments indispensables à la structure et à l’aménagement intérieur

Le poulailler peut tout à fait s’acquérir dans le commerce et il existe d’ailleurs de nombreux modèles disponibles. Toutefois, le fabriquer de ses propres mains est une activité divertissante et gratifiante si vous appréciez le bricolage et si vous possédez une certaine dextérité.

Pour construire un poulailler « soi-même », il est possible d’utiliser par exemple des planches de bois ou des palettes. Un matériau de récupération comme les palettes peut être facilement utilisé pour ce type de construction, et ceci de plusieurs façons, selon le projet qu’on a en tête.

 

pollaio fai da te

 

Quel que soit le matériau pour lequel vous optez, la forme du poulailler peut varier en fonction de nos besoins et de nos préférences, bien que les poulaillers domestiques ressemblent souvent à de petites maisons. Mais quels sont les éléments fondamentaux de cette structure ? Au-delà de l’aspect, plusieurs éléments essentiels sont indispensables aux bien-être des poules et à la bonne maintenance du poulailler. Penchons-nous sur les principaux. 

 

L’entrée

La première chose est une entrée suffisamment grande pour permettre aux animaux d’aller et venir à l’intérieur sans difficulté. Pour plus de confort et de sécurité, l’entrée peut être équipée d’un kit d’ouverture automatique qui s’ouvre le matin et se referme le soir.

De plus, il est recommandé de surélever le poulailler par rapport au sol en le fixant sur des pilotis : le but étant de favoriser la circulation de l’air sous la structure et d’éviter ainsi les problèmes d’humidité. L’entrée étant souvent surélevée par rapport au sol en terre, il faudra installer une petite échelle devant l’ouverture. 

 

L’espace de couchage et les nids

Dans le poulailler, il faut prévoir un espace où passer la nuit. Celui-ci sera équipé de perchoirs aux dimensions adaptées puisque les poules y dormiront les unes contre les autres. Il est aussi indispensable d’installer des nids où elles pourront couver leurs œufs tranquillement. Pour ce faire, on peut fabriquer des compartiments et les remplir de paille.

 

posatoio per pollaio fai da te

 

Le distributeur d’aliments et d’eau

N’oublions pas d’installer un distributeur d’aliments et d’eau, si possible fait dans un matériau facilement lavable. De nombreux projets prévoient également l’installation d’un compartiment pour les excréments, souvent constitué d’un plateau coulissant. Sa fonction permet de recueillir les déjections des animaux tout en étant facile à nettoyer. 

 

Une bonne ventilation

La structure doit garantir un bon système de ventilation par des ouvertures spéciales car l’humidité peut engendrer des maladies. En même temps, il est nécessaire d’éviter des courants d’air directs sur les poules. N’oublions pas que l’isolation de la toiture favorise des conditions idéales pour nos animaux à travers une bonne isolation thermique.

Certains projets prévoient aussi l’installation d’une ouverture latérale, utile pour faciliter le nettoyage du poulailler et récolter les œufs. 

 

L’aspirateur multifonction : indispensable au nettoyage après la construction du poulailler

Lorsque vous vous lancez dans des travaux manuels, comme un poulailler à faire soi-même, vous avez besoin d’un espace adapté pour travailler au mieux et d’outils adéquats. Ces derniers comportent également ceux qui nous aident à nettoyer l’espace de travail une fois la tâche terminée. 

C’est ici qu’intervient l’aspirateur multifonction qui, à la différence d’un aspirateur classique, possède la capacité d’éliminer rapidement la saleté la plus grossière

AR Blue Clean offre une large gamme d’aspirateurs bidon, de taille et de puissance différentes selon vos besoins.

Parmi eux, le modèle 37 Series 3770 possède l’avantage supplémentaire d’être raccordé à des outils électroportatifs, comme la perceuse ou la fraiseuse, grâce à sa prise adaptée : dès que vous activez l’outil, l’aspirateur se met automatiquement en marche, ce qui vous permet d’aspirer immédiatement la saleté et la poussière générées pendant le travail.

Pourquoi ne pas découvrir d’autres travaux manuels où vous pourrez constater l’efficacité de l’aspirateur, comme la construction d’une cabane dans les arbres ?

 

Crédits de l’image de couverture : sylv1rob1/Shutterstock.com